J’ai aimé Un tout petit rien de Camille Anseaume

Je ne parle pas souvent ici de littérature car je n’ai pas les compétences pour. Cependant, je lis beaucoup et depuis longtemps. Certains romans me marquent, d’autres s’oublient.

Certains auteurs me bluffent par leur maturité d’écriture et d’analyse, par leur recul malgré leur jeune âge. Dernièrement, ce fut le cas pour Édouard Louis (En finir avec Eddy Bellegueule) et Joël Dicker (La vérité sur l’affaire Harry Quebert) et pour Camille Anseaume.

camille-anseaume-roman-grossesse

Un tout petit rien, Camille Anseaume, Chez Pocket

J’ai fini hier Un tout petit rien de Camille Anseaume. Et j’ai aimé ce roman, cette auto fiction comme le définit son auteur. J’ai aimé le talent de l’auteur qui, à partir d’un évènement très personnel, très intime, réussit à écrire une histoire universelle, capable de toucher au cœur le plus grand nombre. J’ai aimé sa manière de décrire le lien qui unit une future maman à l’enfant qu’elle porte, cet amour irrationnel et qui l’emporte sur tout, cet amour qui balaie les doutes et les angoisses et qui fait que l’on se sent capable de tout pour ce petit être à venir.

J’ai aussi aimé sa façon, très juste, de d’évoquer les relations mère / fille, quand les deux sont adultes. Ce que l’on comprend une fois que l’on devient soi-même maman.

Camille Anseaume a du talent, un talent qui crève les yeux et le cœur. Je file à la librairie acheter son nouveau roman : Ta façon d’être au monde, aux éditions Kero.

camille-anseaume-roman

Ta façon d’être au monde, Camille Anseaume, éditions Kero

Camille Anseaume, c’est aussi un blog : Café de filles.

Leave a Reply