Voyage au Japon (2ème partie)

Etablir le parcours ne fut pas évident. Nous souhaitions revoir certaines choses déjà visitées en 2008 et en découvrir de nouvelles. Nous avons donc visité Tokyo, Kyoto, Nara et Miyajima. Je vais partager ici mes coups de cœur :

A Tokyo, comme lors de notre premier voyage, Meiji-Jingu fut mon coup de cœur. Il s’agit d’un sanctuaire shintoïste stiué au cœur de Tokyo, dans le quartier de Shibuya. J’aime le somptueux Torii :

torii_meiji-jingu-tokyoles futs de saké :

sake-japon-tokyo-meiji-jinguet l’ambiance qui y règne, ce calme et ce recueillement au cœur de Tokyo. Je trouve ce lieu très émouvant sans réussir à expliquer pourquoi. Peut-être est-il un parfait symbole du Japon : ce mélange, cette harmonie, cet équilibre entre passé et présent, cette richesse culturelle et cette modernité.

C’est difficile de parler de Tokyo, c’est une ville qui se vit, où les surprises sont à chaque coin de rue, l’émerveillement est là, partout. J’aime Tokyo, je m’y sens bien et je crois que je pourrais y vivre.

A Kyoto, 2 coups de cœur : Fushimi Inari et Arashiyama.

Fushimi Inari est un sanctuaire shinto, connu pour ses milliers de toriis au rouge éclatant. Les toriis forment un chemin à travers la colline. C’est unique et grandiose, très impressionnant, très touristique aussi… Il faut arriver le plus tôt possible et monter le plus haut possible pour éviter la foule mais cela vaut absolument le coup d’œil.

fushimi-inari-kyoto-japonNous avons laissé la poussette au début du parcours car il y a de très nombreuses petites marches mais ma Douceur était en forme ce jour-là, elle a beaucoup marché et apprécié le cadre insolite. Elle fut bien encouragée et félicitée par les touristes.

fushimi-inari-kyoto-japon-enfant-bébéLe 2ème coup de cœur à Kyoto fut Arashiyama, célèbre pour sa bambouseraie.

bambou-kyoto-arashiyama-bambouseraieLe spectacle est inédit et majestueux. Le bruit du vent et des bambous qui claquent est superbe. J’ai adoré malgré la foule, il faut être patient, les photos sont difficiles à faire mais les souvenirs sont dans nos têtes.

bambou-kyoto-arashiyama-bambouseraie-japonOn a visité le temple Tenryu-ji dont l’entrée jouxte la bambouseraie. C’est très beau et les cerisiers étaient en fleurs :

tenryu-ji-arashiyama-kyoto-cerisier-japon tenryu-ji-arashiyama-kyoto-japonLe coup de cœur du voyage fut incontestablement la découverte de l’île d’Itsukushima, plus connue sous le nom de Miyajima. Célèbre pour son torii flottant, cette île considérée comme sacrée dans la religion shinoiste constitue l’une des vues les plus célèbres du Japon. Il faut compter environ 3 heures de transport depuis Kyoto, il est donc possible de faire l’aller-retour dans la journée mais cela signifie se presser, ce qui est vraiment dommage étant donné le cadre. Nous avons dormi sur l’île, à l’hôtel Sakuraya qui propose des chambres de style japonais. Nous étions ravis de notre choix car cela nous a permis de visiter l’île en dehors de la pression touristique, de voir le torii de nuit, de jour, sous la pluie, sous le soleil, à marée haute, à marée basse (ce qui permet de marcher dessous)… Plus qu’un coup de cœur, ce fut un coup de foudre !

torii-miyajima torii-miyajima torii-miyajimaLe sanctuaire d’Itsukushima est superbe. L’omniprésence d’une magnifique couleur orange, de l’eau tout autour du temple et la vue sur le torii… C’est une nouvelle fois un cadre unique et splendide.

miyajima-itsukushima miyajima-itsukushima miyajima-itsukushima miyajima-itsukushimaNous avons également visité le temple bouddhiste Daisho-in. Ce fut une visite très surprenante, très riche culturellement et les érables étaient tellement beaux…

daisho-in-miyajima daisho-in-miyajima daisho-in-miyajima daisho-in-miyajima daisho-in-miyajima-érable-japonPour nous, la visite de Miyajima fut le moment fort de notre voyage. Pour dormir sur l’île, il faut réserver très tôt et pour dîner le soir, il ne faut pas tarder car une fois les ferrys repartis, beaucoup de magasins et de restaurants baissent leur rideau.

Voilà mes coups de cœur.

2 petites déceptions lors du voyage : Roppongi Hills à Tokyo (même un jour de pluie il y a forcément mieux à faire) et Nara.

Nara apparaît pourtant comme un incontournable, c’était notre deuxième visite et, comme la première fois, je suis restée insensible aux daims en liberté et au grand bouddha. Comme pour le charme du Meiji-jingu, je n’ai pas vraiment d’explication, juste un ressenti.

nara nara2Peut-être est-ce dû à une pression touristique vraiment forte. Je suis passée à côté mais je pense que cela constitue quand même une étape agréable.

 

 

1 Comment on Voyage au Japon (2ème partie)

  1. Marie
    12 juin 2016 at 17:59 (1 année ago)

    Merci pour les infos, ce sera notre voyage de noces, ça va bien nous aider.

    Répondre

Leave a Reply